Il est temps de « ne plus calculer » les Goyim, ni ce qu’ils pensent, disent ou veulent, nous dit Bilaam, le grand spécialiste de la question juive

Si l’on veut comprendre quelque chose aux Juifs, à Israël et à tous ceux qui les détestent copieusement, il faut se référer au meilleur spécialiste de la question. Ce spécialiste ne doit surtout pas être juif car dans ce cas il serait partial. Il doit par contre être inspiré par une sagesse indiscutable, qui ne peut se trouver qu’auprès du Très Haut. Vous m’avez suivi, le plus grand spécialiste de la question juive, comme l’on dit couramment, n’est autre que Bilaam, dit, injustement, à mon sens, Harasha, le méchant, qui a su décrire Israël, sans complaisance, mais avec beaucoup de finesse et de précision. D’autres, à sa suite se sont essayé à cet exercice, mais ils étaient aveuglés soit par l’amour inconditionnel d’Israël soit par leur détestation. Bilaam demeure pour l’éternité le plus grand spécialiste de la question juive. D’ailleurs je me suis toujours interrogé sur le vocable « Question » et pourquoi pas « Réponse juive ». Et précisément, Bilaam apporte des éclaircissements sur ce peuple étrange sous forme de réponses aux multiples interrogations que l’on se pose à son sujet.

Lire la suite : http://geopolitique-biblique.blogspot.fr/2016/10/il-est-temps-de-ne-plus-calculer-les.html

Il est temps de « ne plus calculer » les Goyim, ni ce qu’ils pensent, disent ou veulent, nous dit Bilaam, le grand spécialiste de la question juive

Ironie du sort : Une inscription musulmane antique prouve le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple !

Une inscription musulmane antique datant de plus de 1000 ans prouve le lien historique entre le Mont du Temple de Jérusalem et le peuple juif ! Lors d’une conférence qui s’est enue en fin de semaine dernière, les archéologues Assaf Avraham et Perez Reuven ont présenté une ancienne inscription musulmane qui fait référence au Dôme du Rocher sur le Mont du Temple comme « Bait al-Maqdess », une version arabisée des mots hébreux Beit Hamikdach ! …Détails….

Lire la suite : http://koide9enisrael.blogspot.fr/2016/10/ironie-du-sort-une-inscription.html

Ironie du sort : Une inscription musulmane antique prouve le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple !

Quand la France piétine le judaïsme et le christianisme

Michel Garroté – La résolution votée le 13 octobre 2016 à l’UNESCO, niant le lien historique du peuple juif avec Jérusalem (niant, aussi, le lien entre Jérusalem et la culture judéo-chrétienne), et, la résolution votée le 16 avril 2016, visent un objectif très clair : falsifier l’histoire pour plaire aux pays musulmans (une fois de plus), pour plaire à l’islam (une fois de plus).

A ce propos, Denis Jeanbar, journaliste et écrivain français, écrit notamment, dans Challenges (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Pourquoi la France s’est-elle abstenue lorsque l’Unesco, le 13 octobre dernier, a adopté une résolution niant le lien historique du peuple juif avec Jérusalem ? Ce jour-là, en effet, sous l’impulsion des représentants palestiniens et de nombreux pays arabes (Algérie, Egypte, Liban, Maroc, Oman, Qatar, Soudan), une commission du Conseil exécutif de l’Unesco adopte une résolution (…) qui nie, au fond, tout lien historique entre Jérusalem et le peuple juif. Tous les sites religieux y sont dénommés en arabe alors même que l’islam est apparu plus de 600 ans après la naissance du Christ et que le grand temple d’Hérode, dont le mur des Lamentations (ndmg – le Kotel), selon tous les archéologues, est le témoignage, remonte à 19 avant Jésus Christ. Un texte donc tissé de mensonges sémantiques, une expulsion par les mots et une insulte à la vérité, avant même d’être antisémite…………

Lire la suite : http://lesobservateurs.ch/2016/10/27/france-pietine-judaisme-christianisme/

Quand la France piétine le judaïsme et le christianisme

Beaucoup de Palestiniens et de travailleurs étrangers essayent de se convertir au judaïsme

Environ la moitié des demandes annuelles de conversion officielles au judaïsme, soumises à la Commission des exceptions, environ 200 cas au total, proviennent de travailleurs étrangers, d’infiltrés, d’arabes illégaux, de Palestiniens ou d’immigrants illégaux. Ce fait a été annoncé lors d’une réunion de la Commission de contrôle de l’Etat de la Knesset qui dresse un état des conversions.
Selon la loi, toute personne qui n’est pas citoyen israélien et n’est pas éligible au droit du retour ne peut commencer le processus de conversion qu’après avoir reçu l’autorisation de la Commission des exceptions. La présidente de la Commission du contrôle d’Etat, la députée Karin Elharar (Yesh Atid), a déclaré : « Beaucoup de ceux qui sont intéressés à se convertir se retrouvent face un processus très long, parfois pour des raisons techniques. Et la Commission des exceptions ne les traite pas. »

Source : http://coolamnews.com/beaucoup-de-palestiniens-et-de-travailleurs-etrangers-essayent-de-se-convertir-au-judaisme/

Beaucoup de Palestiniens et de travailleurs étrangers essayent de se convertir au judaïsme