Gilles-William Goldnadel : «La déradicalisation est une arnaque»


Gilles-William Goldnadel s’étonne que l’on présente la déradicalisation comme une solution miracle à l’islamisation de certains quartiers.

Il faut se méfier des maîtres mots. Ceux qui en usent et en abusent sont bien souvent nos maîtres. Les mots qui ne fâchent personne sont les plus vides de sens : la mode serait à la dé-radicalisation. C’est un mot passe-partout qui ne coûte pas cher. Et plus encore un concept commode.

Il signifie en creux que les coupeurs de tête et les poseurs de bombes sont moins des salauds que des malades, et qu’ils sont donc plus à plaindre qu’à détester. À la vérité, personne ne peut dire comment extirper le mal, une fois qu’il est entré dans la tête mauvaise, mais s’il faut dé-radicaliser utilement, c’est à la société française qu’il faut appliquer un traitement radical. C’est cette société, qui ignore son mal, la première responsable de la radicalité de ceux à qui elle enseigné le mépris de ce qu’elle est.

Que les fous d’Allah soient fous, la cause est entendue, eux-mêmes revendiquent leur sainte déraison, leur colère programmée, leur haine divinement ordonnée. Mais bien plus dangereux le malade qui s’ignore, le paranoïaque qui élabore, le schizophrène qui ratiocine, le sadomasochiste qui torture sa victime, le pervers narcissique qui vitupère le pauvre type au nom de la morale.

Lire la suite : http://www.dreuz.info/2016/04/05/gilles-william-goldnadel-la-deradicalisation-est-une-arnaque/

Gilles-William Goldnadel : «La déradicalisation est une arnaque»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s