rioufol : quand la vulgarite se dechaine


« Salope ! », « Fils de pute ! ». Non, vous n’êtes pas là dans une querelle entre « jeunes » d’une cité « sensible ». Ces tombereaux d’injures, et d’autres encore, ont été déversés par des habitants du très conventionnel XVIe arrondissement de Paris. L’assistance avait été conviée à rencontrer la maire de Paris et les autorités préfectorales. Elles veulent imposer un projet d’hébergement d’urgence de migrants et de sdf. Le vernis des bonnes manières a vite craqué « Des bruits de chiottes ! », a lancé dernièrement la très policée Najad Vallaud Belkacem, en commentant des rumeurs médiatiques. En fait, la plupart des politiques parlent aussi comme des charretiers. Sans doute pensent-ils ainsi « faire peuple ». Mais il n’y a qu’un pas entre la violence du verbe et celle des actes. Il serait temps que ceux qui doivent donner l’exemple se ressaisissent, La France n’a pas besoin de politiquement correct, mais de correction dans la politique.

Ivan Rioufol

Source : http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2016/03/quand-la-vulgarite-se-dechaine.html?xtor=RSS-19

Advertisements
rioufol : quand la vulgarite se dechaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s