Chronique de la haine ordinaire sur Internet, par Sarah Cattan


Voilà. Dimanche 13 mars. De midi trois à midi quarante trois. Si vite.

La preuve en plein visage d’une haine sans nom. Anonyme. Lâche. Assassine. Infinie.

Gilles Clavreul vient d’annoncer dans un tweet, photo à l’appui, à midi zéro trois minutes, qu’à Sarcelles, un hommage a été rendu devant la stèle qui honore la mémoire de Jonathan Sandler, de ses deux enfants, Gabriel et Arié, et de la petite Myriam Monsonégo, lâchement assassinés devant leur école à Toulouse le 19 mars 2012, parce que juifs., une stèle sur cette place qui porte leur nom à Sarcelles, ville où vit Eva Sandler, avec son unique fille toujours en vie.

Midi vingt. 17 minutes plus tard. Le tweet de la haine d’un pauvre diable inculte et lâche, autoproclamé Biffle Man : Trou de balle va. Dès que je remonte à Sarcelles je pisse sur ton machin. PD. Et toi je sais où te choper salope.

Midi quarante trois, Gilles Clavreul réplique : La haine pure c’est simple comme internet.

S’en suivent des commentaires écœurés. Que fait la police.

Lire la suite : http://www.tribunejuive.info/societe/chronique-de-la-haine-ordinaire-sur-internet-par-sarah-cattan

Publicités
Chronique de la haine ordinaire sur Internet, par Sarah Cattan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s