Le Premier ministre accusé de mener « le complot juif »


Theodoros Karypidis, membre du plus important parti d’opposition grec « Syriza », a provoqué un scandale en publiant une déclaration antisémite sur Facebook dans laquelle il accuse le Premier ministre grec d’être à la tête d’un complot juif.

M. Karypidis a déclaré que le premier ministre grec Antonis Samaras était le leader d’un complot qu’il a qualifié de « nouveau Hanoucca contre les Grecs ».

Dans ses déclarations, M. Karypidis a mis en cause la décision du Premier ministre grec datant de l’an dernier de fermer une station de radio hellénique accusée de corruption et de la remplacer par une nouvelle chaine de télévision publique appelée NERIT.

Theodoros Karypidis a affirmé que le mot NERIT était dérivé du mot hébraïque « bougie », lié aux célébrations et aux traditions de la fête juive de Hanoucca.

« Samaras est en train d’allumer les bougies du candélabre juif et d’enflammer la Grèce après sa visite à la synagogue de Thessalonique », a-t-il indiqué sur sa page Facebook.

La visite de la synagogue à laquelle Karypidis faisait référence remonte à mars 2013, lorsque Samaras était apparu aux côtés des dirigeants du Congrès Juif Mondial (CJM) et de représentants des communautés juive à la synagogue historique de Thessalonique afin de commémorer la déportation de 50 000 Juifs de la ville vers les camps de la mort nazis en 1943. Cette visite était la première de ce type effectuée par un Premier ministre grec depuis un siècle.

Le porte-parole de M. Samaras a dénoncé le caractère « inacceptable », « raciste » et « antisémite » de ces propos.

Les déclarations de M. Karypidis ont également suscité de vives condamnations au sein de l’American Jewish Committee.

« Il s’agit d’une expression vile et choquante de l’antisémitisme qui existe en Grèce, provenant aussi bien du parti d’extrême-droite Aube dorée que de l’extrême-gauche comme l’a prouvé la publication de Theodoros Karypidis sur Facebook », a déclaré le directeur exécutif de l’American Jewish Committee.

Le CJM a appelé jeudi le parti grec Syriza à retirer la candidature de M. Karypidis à l’élection pour le poste de gouverneur régional, après les déclarations antisémites de ce dernier.

« Syriza devrait retirer la candidature de Theodoros Karypidis pour le poste de gouverneur régional de Macédoine occidentale en raison de ses théories conspirationnistes antisémites qui n’ont rien à faire dans un discours tenu en public au sein de la plus veille démocratie du monde », a déclaré le président du CJM, Ronald S. Lauder.

« Nous nous joignons aux communautés juives de Grèce en appelant au retrait de Karypidis de la liste de Syriza et du parti. Malheureusement, de telles déclarations antisémites ne sont pas que l’apanage des partis d’extrême-droite mais Syriza, en tant que parti démocratique, devrait les condamner sans délai. »

Le quotidien grec Kathimerini a rapporté que les membres du parti Syriza devraient se rencontrer prochainement pour s’entretenir sur le sujet.

Syriza est le principal parti d’opposition en Grèce. Bien que le parti Aube doré soit généralement associé à la haine antisémite, la formation Syriza est également connue pour ses positions anti-israéliennes virulentes ; certains de ses membres étaient à bord des « flottilles » qui ont tenté de violer le blocus maritime et sécuritaire de la bande de Gaza par Israël.

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/140207-le-premier-ministre-accuse-de-mener-le-complot-juif

Le Premier ministre accusé de mener « le complot juif »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s