Violette Jacquet-Silberstein (1925-2014), sept décennies de bonheur après Auschwitz


Violette Jacquet-Silberstein en novembre 2011

Elle aimait dire que la musique lui avait « sauvé la vie ». Qu’elle lui avait permis de traverser la nuit concentrationnaire et de jouir de près de sept décennies de bonheur. Le son de la radio, ou celui de la chaîne Mezzo, l’accompagnait continuellement, dans la chambre de l’Institution des invalides qu’elle avait intégrée en 2009. Violette Jacquet-Silberstein, ancienne violoniste de l’orchestre des femmes du camp d’Auschwitz-Birkenau, est morte mardi 28 janvier, dans son lit, d’un arrêt cardiaque, à l’âge de 88 ans.

A 14 ANS, L’EXODE…

Née le 9 novembre 1925 à Petroseni, en Roumanie, Violette Silberstein a trois ans lorsqu’elle arrive en France. Dans le petit appartement du Havre où la famille est installée, le père travaille comme tailleur, la fille joue du violon, et tout le monde dort dans le même lit. Violette est heureuse. Entre musique classique et airs tziganes, elle poursuit son apprentissage d’instrumentiste. A 14 ans, l’exode balaie tout cela. Les routes, la campagne, Paris… Les Silberstein atterrissent à Lille, où un oncle les accueille. C’est là que le 1er juillet 1943, dénoncée comme juive, la famille est arrêtée par la Gestapo. Après un passage par le camp de Malines, en Belgique, tous les trois sont déportés à Auschwitz……. [lire la suite]

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/02/03/violette-jacquet-silberstein-1925-2014-sept-decennies-de-bonheur-apres-auschwitz_4359311_3382.html

Publicités
Violette Jacquet-Silberstein (1925-2014), sept décennies de bonheur après Auschwitz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s