L’UNESCO vient de choisir de devenir le contraire de ce pourquoi elle a été crée par Alain Rubin


L’UNESCO vient de choisir de devenir le contraire de ce pourquoi elle a été crée par Alain Rubin

L’UNESCO vient de choisir de devenir le contraire de ce pourquoi elle a été crée par Alain Rubin: elle devient un organisme niant l’histoire du peuple Juif et son lien avec Israël sous la pression des nations Arabes.

Il y a treize mois j’écrivais, sans succès, à l’UNESCO, puis je donnais à publier l’article ci-après.

Un an plus tard, La nouvelle situation, crée par l’adhésion de l’Etat de la Palestine arabo-islamique, sur fond d’engagement idéologique délirant de l’agence des Nations-Unies pour la culture, va multiplier les situations comme celle que je relevais alors. Je me suis donc permis d’écrire pour la seconde fois à Madame BOKOVA, la Directrice de l’UNESCO.

Alain Rubin, le 17 novembre 2011

Quand l’Unesco remonte le temps et change le passé sur trois mille ans ???

L’UNESCO vient de prendre une décision tout à fait surprenante.

Comme on dit, l’antisémitisme, grimé en antisionisme, mène à tout, même à révolutionner la science de l’histoire et la technologie.

En la circonstance : haine irrationnelle pour les uns, pusillanimité pour les autres, ont produit au sein de la vénérable institution quelque chose de tout à fait miraculeux. L’UNESCO a enfin réalisé ce que les auteurs de science fiction n’avaient que rêvé et fait qu’offrir à des lecteurs bienveillants. C’est ainsi que les dernières décisions de l’organisation ont fait passer cette machine extraordinaire du stade d’invention littéraire à celui d’outil réel et quotidien, pour favoriser l’action « éducative » des représentants des gouvernements.

Je vois d’ici votre petit sourire, ou votre index porté au front, pour signifier : il est maboule, complètement cinglé, ce pauvre Alain…

Malheureusement, dans l’affaire, je ne suis pas cinoque. Les instances de l’organisation internationale ont bel et bien inventé une machine à voyager dans le temps. Elle est même capable de permettre de changer le passé.

Elle a donné les moyens scientifiques, à madame la directrice de l’UNESCO et à ses proches collaborateurs, pour qu’ils remontent loin en arrière dans l’histoire humaine, aux fins d’agir pour changer un avenir qui pour nous reste un passé. Désormais, un pan du passé de l’histoire humaine a été profondément modifié. Il nous est enfin révélé dans sa vérité vraie.

Quitte à me répéter, j’insiste : Les experts qui officient dans les bureaux bien ensoleillés de la place Fontenoy, dans le magnifique 6ème arrondissement de Paris, -madame Irina Bokova et ses collaborateurs-, ont bien inventé pareille et extraordinaire machine, capable d’envoyer des gens dans un passé où ils ont changé le cours des choses, effaçant des mythes, révélant des vérités cachées……. [lire la suite]

http://networkedblogs.com/Tgzsv

L’UNESCO vient de choisir de devenir le contraire de ce pourquoi elle a été crée par Alain Rubin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s