Le racisme anti-blanc, circonstance aggravante d’une agression à Paris


La cour d’appel de Paris a condamné à quatre années d’emprisonnement, dont trois ferme, l’un des deux auteurs d’une violente agression sur un quai du RER en 2010 et retenu la circonstance aggravante de racisme, qui avait été écartée en première instance.
La cour a suivi les réquisitions du parquet général et alourdi d’une année d’emprisonnement avec sursis la peine prononcée en première instance, au titre de la circonstance aggravante.                                                                                                                                                                     


Des insultes proférées par un autre agresseur jamais identifié
La victime attribue à son autre agresseur, qui n’a pu être identifié ni arrêté, les propos «sale blanc» et «sale Français» proférés à son encontre lors de cette agression survenue un matin de septembre 2010 sur un quai de RER Gare du Nord à Paris. Le prévenu, Arnaud Djender, blanc lui aussi, a assuré à l’audience n’avoir ni tenu ni entendu de tels propos.
Déboutée de sa constitution de partie civile en première instance, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a été déclarée recevable par la cour d’appel……[lire la suite]

http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-racisme-anti-blanc-circonstance-aggravante-de-l-agression-22-01-2014-3516835.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Publicités
Le racisme anti-blanc, circonstance aggravante d’une agression à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s