Cinq minutes contre les néonazis et il devient le héros de l’Allemagne


5min.jpg

Article paru dans « L’Express »

Lors d’une manifestation du parti d’extrême droite NPD dans le nord de l’Allemagne l’été dernier, Patrick Dahlemann, un jeune social-démocrate prend la parole. La vidéo de l’événement qu’il a postée sur sa page Facebook début janvier fait un carton.

Patrick Dahlemann, jeune responsable politique SPD de Torgelow, petite bourgade du Mecklembourg, a démoli, devant ses militants, les arguments du parti néonazi NPD.

C’est la dernière star du net en Allemagne: cheveux coupés court, chemise bleu ciel, lunettes de chef d’entreprise, Patrick Dahlemann, 25 ans, est un jeune responsable politique SPD de la ville de Torgelow, petite bourgade du Mecklembourg. Avec presque 200 000 « clics » et plus de 5000 « likes » sur sa page Facebook, une vidéo qu’il a postée le 6 janvier remporte un beau succès. Les télévisions se l’arrachent, la presse s’est emparée du « phénomène », et le jeune homme est salué partout pour son courage civil. Ce qu’il a fait ? Il a osé défier le parti néonazi allemand NPD.

L’histoire remonte au 31 juillet dernier: ce jour-là, le groupuscule d’extrême droite organise à Torgelow une manifestation contre le projet d’ouverture d’un foyer de demandeurs d’asile dans l’un des bâtiments de la commune. Du haut de sa tribune, Stefan Köster, le président du NPD de la région, interpelle les contre-manifestants, également sur place. Il aperçoit Dahlemann dans la foule et le provoque: qu’il vienne donc s’expliquer au micro devant ses militants !
« Ces gens-là sont comme vous et moi »

Le jeune responsable communal relève le défi et monte à la tribune. On lui a accordé un temps de parole de cinq minutes, il va improviser un discours argumenté, sans se laisser démonter par les quolibets et les insultes. « Je comprends vos inquiétudes, dit-il, mais ne vous laissez pas embobiner par des propos qui ne résoudront pas les problèmes et venez en discuter avec nous. » Evoquant les demandeurs d’asile, il ajoute: « Ces gens-là sont comme vous et moi, ils ont quitté leur pays parce qu’ils avaient peur pour leur vie ou parce qu’ils étaient persécutés en raison de leur couleur de peau ou de leur religion. Imaginez que cela vous arrive à vous! »

A la suite de l’allocution, le responsable régional du parti néonazi reprend la parole pour dénoncer l’arrivée massive d’immigrés dans la région et l’augmentation de la criminalité qui, selon lui, en découle. La scène est filmée par des responsables du NPD qui la mettent en ligne sur YouTube. Début janvier, Dahlemann riposte avec « sa » version commentée: chacun des arguments ou des chiffres fournis par le dirigeant néonazi est contrecarré, notamment avec le témoignage du directeur de la police du district concerné. Celui-ci affirme, chiffres à l’appui, que les allégations du parti d’extrême droite sont « complètement fausses ». La vidéo se propage à vitesse grand V; le NPD finit par faire interdire la séquence mercredi soir. On ne la trouve plus sur YouTube mais elle continue à circuler sur les réseaux parallèles.

Epilogue: depuis le début du mois de décembre, 130 demandeurs d’asile ont trouvé refuge au foyer de Torgelow. Menacé d’interdiction, le NPD allemand est en pleine déconfiture financière. Quant à Patrick Dahlemann, bombardé de demandes d’interviews et présenté en héros local dans la presse allemande, il n’a plus cinq minutes à lui.

Cinq minutes contre les néonazis et il devient le héros de l’Allemagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s