MOSHE YAALON EN MISSION COMMANDÉE


Moshe Yaalon, en parfait soldat discipliné, a été envoyé en mission commandée par Benjamin Netanyahou pour porter le coup de grâce au projet américain concernant les négociations de paix avec les Palestiniens. Il ne fait aucun doute que le ministre de la Défense a agi en plein accord avec le premier ministre dans une prise de position qui complique les relations des deux pays. Dans le cas contraire cela confirmerait une certaine cacophonie qui règnerait au sein du gouvernement.

Tentative désespérée
Et pourtant, à y regarder de près, le plan américain, dans une tentative désespérée de débloquer le processus de paix, ne favorisait pas la création d’un État palestinien viable disposant des attributs réels d’un État. Les diplomates américains ont laissé transpirer quelques éléments qualifiés de sombres par les palestiniens parce que le secrétaire d’État américain John Kerry a mis en avant la nécessité de satisfaire les exigences sécuritaires de l’État d’Israël. A l’occasion du Forum Saban à Washington, il avait déclaré que pour le président Obama la priorité restait «la capacité de l’État d’Israël de se défendre, par lui-même» ce qui a poussé l’Autorité palestinienne à qualifier John Kerry de «médiateur non neutre».
La suspicion des Palestiniens est due au fait que le plan a été élaboré par le général Allen, ancien chef des forces américaines en Afghanistan en collaboration avec quelques dirigeants sécuritaires israéliens qui ont obtenu ainsi le principe d’une présence permanente militaire israélienne dans la vallée du Jourdain pour une période d’au moins 15 années. Il est improbable que les Palestiniens acceptent de se défaire d’une vallée qui représente une ressource vitale pour la région et une zone dans laquelle ils envisagent d’installer, le cas échéant, les réfugiés de 1948 de retour en Cisjordanie.

 
Policiers palestiniens à l’entrainement
Le projet américain prévoit d’équiper uniquement en armes légères les forces palestiniennes qui n’auront ni le contrôle de l’espace aérien et ni celui des frontières, les Américains s’engageant à fournir des moyens technologiques aux Palestiniens pour assurer la surveillance. C’est pratiquement le schéma en vigueur à l’heure actuelle à Gaza et que les Palestiniens rejettent avec force….. [lire la suite]
Advertisements
MOSHE YAALON EN MISSION COMMANDÉE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s