2014 : incertitudes, menaces et espoir


Le gouvernement Nétanyahou se trouve aujourd’hui dans l’obligation de prendre des décisions graves pour assurer la sécurité de l’Etat juif. Nous ne pouvons plus demeurer indifférents devant toutes les turbulences qui secouent notre région comme d’ailleurs nous ne pouvons être étrangers à la solution du problème palestinien. L’inaction et l’immobilisme risquent toujours d’aggraver les dangers, et ainsi, pour pouvoir garantir notre défense nous devrions changer à la fois de stratégie et de tactique.

Depuis l’effondrement de l’Empire ottoman, le Moyen-Orient demeure un foyer de crises permanentes, de conflits à répétitions, de coups d’Etat et d’interventions étrangères. Représentant 8% de la population du monde, notre région alimente 70 % du terrorisme planétaire. Dans cette perspective historique et face à la réalité sur le terrain, il est difficile de croire que notre région  pourra un jour s’apaiser.

La doctrine américaine selon laquelle des dictatures doivent être balayées et remplacées par des régimes démocratiques n’est pas réalisable dans un monde arabo-musulman dominé par des courants islamistes chiites et sunnites et des tribus archaïques. La guerre civile fait rage en Syrie, Assad est toujours au pouvoir sans que l’Occident ne puisse intervenir pour arrêter les massacres et les actes de barbarie quotidiens. Même la mission de démantèlement des armes chimiques n’a pu être achevée à temps. La Libye est toujours déchirée par une guerre tribale qui dégénère vers le Sinaï et la bande de Gaza, tandis que les militaires en Egypte chassent et emprisonnent les dirigeants des Frères musulmans qui étaient encore récemment au pouvoir. Et en Iran, les centrifugeuses tournent toujours…

Dans la tourmente, l’Amérique d’Obama laisse le champ libre aux extrémistes, refusant le rôle de « gendarme du monde ». Désormais, les Etats-Unis préfèrent l’art de la diplomatie aux interventions militaires. Deux principaux dossiers seront étudiés minutieusement durant l’année 2014 : l’avenir du projet nucléaire iranien et la solution du problème palestinien. En mettant ces deux dossiers en priorité, Obama et Kerry dictent certes l’ordre du jour mondial, mais ils sont aussi mis à l’épreuve. Ils savent qu’un double échec diplomatique infligera un sévère camouflet à leur prestige et pourra mettre un terme à leur carrière politique, mais surtout brisera tout rôle d’influence des Etats-Unis dans notre région et ailleurs. Un affaiblissement de l’Amérique ira contre les intérêts de l’Etat d’Israël…… [lire la suite]

http://jcpa-lecape.org/2014-incertitudes-menaces-et-espoir/

Publicités
2014 : incertitudes, menaces et espoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s