L’imposture “pro-palestinienne” par Guy Millière


John Kerry Israël

John Kerry a promis de présenter son plan de paix pour « résoudre » le « conflit israélo-palestinien » courant janvier.

Et il semble décidé à le faire avaler de force à toutes les parties concernées, puisqu’il a retenu, dit-on, pour une durée indéterminée, cinquante chambres dans un grand hôtel de Jérusalem pour l’accueillir, avec sa délégation, ses conseillers, ses domestiques et ses garde du corps. Plusieurs étages d’un autre hôtel de Jérusalem ont été réservés aux fins d’accueillir des informaticiens, des cartographes, des militaires.

Le plan Kerry est très simple. C’est le plan de paix arabe présenté il y a bien des années et qu’aucun dirigeants américain, avant Kerry et Obama, n’ont prétendu tenter de mettre en œuvre, tant il est porteur de dangers pour Israël. Non seulement Kerry et Obama tentent, mais ils entendent aller jusqu’au bout.

On pouvait penser qu’ils attendraient que les neuf mois prévus pour les « pourparlers » soient écoulés avant de passer à l’étape suivante. Ils semblent très pressés, et vouloir accélérer le mouvement.

Du côté de la clique Abbas, l’idée de voir se maintenir une présence israélienne le long de la vallée du Jourdain continue, pour l’heure, à se trouver rejetée. L’idée de voir la vieille ville de Jérusalem passer sous contrôle international semble, elle, faire son chemin, tout comme l’idée de quelques minimes « échanges » de territoire avec Israël, pourvu que les « frontières » de 1967 soient celles du futur « Etat palestinien », et que celui-ci soit ethniquement pur de toute présence juive. La clique Abbas refuse toujours l’idée d’un « Etat palestinien » démilitarisé et d’un non contrôle de son espace aérien par l’« Etat palestinien ». La clique Abbas refuse toujours de reconnaître Israël comme Etat juif ou Etat du peuple juif. Ce n’est, comme l’a dit récemment Saeb Erekat, pas conforme à la « narration palestinienne « , qui implique toujours la destruction d’Israël.

Du côté de Kerry et Obama, on semble penser que les derniers détails non acceptés par la clique Abbas finiront par être acceptés, et on est prêt à des concessions supplémentaires : le fait qu’Israël doive abandonner la vallée du Jourdain va de soi pour Kerry et Obama, tout comme le fait que la vieille ville de Jérusalem passe sous contrôle international : et ils acceptent donc qu’Israël perde sa souveraineté sur le Kotel. Le fait que la moitié Est de Jérusalem devienne capitale de l’Etat palestinien va de soi aussi, tout comme le fait que les habitants juifs de cette moitié de Jérusalem en soient expulsés (un nouveau mur de Berlin est-il prévu pour diviser Jérusalem? On ne le sait pas encore, mais l’absence de mur rendrait le travail des terroristes plus facile dans le reste de Jérusalem, donc on peut penser qu’il n’y aura pas de mur). Le retour aux frontières de 1967 va de soi là encore, tout comme le fait que l’Etat palestinien serait ethniquement pur de toute présence juive (dans l’administration Obama, comme pour les Européens, l’épuration ethnique est une horreur, sauf lorsque ceux qu’elle est censée frapper sont juifs). Le fait que la clique Abbas ne veuille pas d’un Etat démilitarisé et veuille le contrôle de l’espace aérien sont de simples détails : la clique Abbas peut, après tout, accepter provisoirement un Etat démilitarisé, puis s’armer, et Kerry se contenterait d’une acceptation provisoire en anglais aussitôt contredire en arabe. Le fait que la clique Abbas ne veuille pas reconnaître Israël en tant qu’Etat juif ou Etat du peuple juif est aussi un simple détail : en tant qu’ « anti-impérialiste », Obama est un adepte de la narration palestinienne, et John Kerry, dont je trace un portrait éloquent dans le prochain numéro d’Israël magazine, est un adepte de la même narration…..[la suite]

http://networkedblogs.com/SslJF

Advertisements
L’imposture “pro-palestinienne” par Guy Millière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s