Iran : pendant la visite souriante et joyeuse de la délégation européenne, les pendaisons ont continué


6a00d8341c60bf53ef019b03ba3bfd970c-800wi

On cherchera en vain plus efficaces idiots utiles : au pays du très modéré Rouhani, les bourreaux ne chôment pas, même pendant la visite d’une délégation du Parlement européen.

Lors de la visite, du 13 au 18 décembre dernier, trente-huit personnes ont été exécutées dans le pays des mollahs. Mais la situation s’améliore, a expliqué avec empressement la présidente de la délégation, les Autorités iraniennes songent à diminuer le nombre de condamnations à mort. Quel bon signe… on croît rêver.

L’amitié nouvelle entre l’UE et l’Iran, née de l’accord catastrophique du siècle à Genève sur le nucléaire, se manifeste par la multiplication de visites de courtoisie et d’aimables déclarations à l’endroit du régime des mollahs, ex-régime voyou devenu subitement et par magie commerciale un régime digne de respect.

Encore une fois, je constate que rien ne change.

L’antisémitisme renaît des braises qui ne se sont jamais éteintes, et le déni du danger qui menace le monde libre est plus dramatique que jamais. La même pièce de théâtre se rejoue : la politique de l’apaisement à tout prix des années trente envers la montée du nazisme et de son Führer est aujourd’hui remplacée par la politique de l’apaisement poussée à l’extrême envers l’idéologie islamo-nazie. Le régime terroriste d’hier, qui n’aspire qu’à se doter de l’arme nucléaire pour détruire une nation, un peuple, devient aujourd’hui un nid de vipères inoffensives, des plus fréquentables, car son nouveau visage est si apaisant.

Autrefois, les délégations occidentales rendaient visite aux dignitaires de l’ex-URSS, du Cambodge de Pol Pot, de la Chine de Mao et revenaient charmés par l’accueil et les promesses de leurs hôtes courtois et bienveillants, tandis que les prisonniers politiques languissaient affamés, battus, dans des cellules immondes, infestés de rats certainement plus aimables que leurs geôliers, maintenus en vie par une fragile lueur d’espoir, celui du soutien de l’Occident libre, de l’Occident des Droits de l’Homme… Un espoir le plus souvent déçu.

Aujourd’hui, c’est l’Iran des très modérés mollahs qui attire nos ministres de tous bords, comme le miel les insectes gloutons.

Il suffit de regarder les couleurs politiques des cinq membres de la délégation européenne pour comprendre toute l’hypocrisie et l’ambiguïté des déclarations de la présidente, dès son retour à Bruxelles : rouge, vert, une pointe de bleu, teinté d’orange….. [la suite]

http://www.dreuz.info/2013/12/iran-pendant-la-visite-souriante-et-joyeuse-de-la-delegation-europeenne-les-pendaisons-ont-continue/

Publicités
Iran : pendant la visite souriante et joyeuse de la délégation européenne, les pendaisons ont continué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s