Tel Aviv, j’écris ton nom


Ce billet est l’adaptation d’un article paru en février 2009 dans le Fax de Jérusalem et du monde juif, le mensuel de l’Organisation Sioniste de Belgique.

Tel Aviv a fêté son centenaire le 11 avril 2009 mais c’est le 21 mai 1910, il y a exactement 100 ans, qu’elle a reçu officiellement le nom de Tel Aviv. Avant de devenir Tel Aviv, elle a porté le nom Ahouzat Bait qu’on pourrait traduire par Le Domaine.

Tel Aviv

En 1910, Menahem Sheinkin, l’un des fondateurs de la ville (et qui a donné son nom à l’une des rues les plus commerçantes et dynamiques de Tel Aviv, la Rue Sheinkin, près du Marché HaCarmel), suggéra le nom Tel Aviv. Tel Aviv était le titre hébraïque donné au livre de Benjamin Herzl, Altneuland, Nouveau pays ancien par son traducteur en hébreu, Nahum Sokolov.

Tel Aviv, la colline du printemps, est aussi une allusion à un verset d’Ezéchiel (3, 15) J`arrivai à Tel Aviv, vers les exilés qui demeuraient près du fleuve du Kebar, et dans le lieu où ils se trouvaient; là je restai sept jours, stupéfait au milieu d`eux qui se rattache à la vision de la Résurrection des morts. Symboliquement, Tel Aviv est une promesse de renouveau.

La première ville hébraïque

En 1909, Tel Aviv n’était pas encore une ville, on disait : centre urbain juif, quartier juif, quartier autonome, quartier des jardins. Mais, très vite, la nouvelle ville fut reconnue comme la première ville hébraïque. Nahum Gutman (1898-1980), le peintre de Tel Aviv, s’extasiait : La ville était pour nous comme un enfant prodige dont les moindre faits et gestes méritaient toute notre attention.

Lors du 25ième anniversaire de Tel Aviv, la Municipalité a parrainé un concours pour le design du blason de la ville. Le lauréat fut le peintre Nahum Gutman. Lors d’une visite dans la ville, ne manquez pas son musée, rue Rokah 21, dans le quartier de Neve Tsedek (antérieur à la création de Tel Aviv, puisque fondé en 1897).

On peut aussi voir une très belle mosaïque de Nahum Gutman qui raconte les débuts de Tel Aviv  dans la Tour Shalom. Au centre de la mosaïque se trouve le Lycée Herzliya, la Gymnasia Herzliya, גמנסיה הרצליה, qui, plus qu’une école, était le centre de la vie culturelle de l’époque. Le Lycée a été détruit en 1962 pour laisser place à la Tour Shalom dans le hall de laquelle se trouve aujourd’hui la mosaïque.   [la suite]

http://kefisrael.com/2010/05/21/tel-aviv-j%E2%80%99ecris-ton-nom/

Advertisements
Tel Aviv, j’écris ton nom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s