Dis, maman, c’est quoi la musique juive ?

“Il y a des salles aux cieux qui ne s’ouvrent qu’au son des chants”

Tantôt l’archet caresse, déchire ou fait pleurer l’âme, tantôt il conduit la noce et fait danser les mariés comme dans les tableaux de Chagall. On dit que les plus grands violonistes du XXe siècle ont été des Juifs. À 91 ans, l’immense Ivry Gitlis, qui sort un coffret de 5 CD (Decca) en même temps qu’une réédition de son autobiographie L’âme et la corde (Buchet-Chastel), en est le plus beau témoignage.

Mais quel rapport entre le violoniste volant au-dessus des toits de Vitebsk et la sirène jouant de la flûte pour Ulysse sur une mosaïque byzantine de Beth Shean au Musée de Jérusalem ? Entre le clarinettiste David Krakauer, le roi du klezmer, et Reinette l’Oranaise, la reine de la musique arabo-andalouse ? Entre Darius Milhaud, compositeur juif comtadin, et le Kaddish de Maurice Ravel ou le Kol Nidrei de Max Bruch (deux thèmes juifs qui ont inspiré des compositeurs non juifs) ? Entre la musique judéo-andalouse et le festival annuel Jazz’n Klezmer à Paris et, disons, la scène du théâtre des Trois Baudets créé en décembre 1947 par Jacques Canetti ? Tous appartiennent aux vastes territoires de la musique juive, une histoire d’amour qui remonte aux temps bibliques et qui accompagne les pérégrinations d’une population, voyageuse et multiforme.

http://www.causeur.fr/a-musique-juive,25420

Advertisements
En passant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s